Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Culture tout azimut

Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Amours sur mesure

Un premier roman de cette rentrée littéraire 2016 publié chez POL

Un premier roman de cette rentrée littéraire 2016 publié chez POL

Aujourd’hui ma chronique est consacrée au premier roman de Mathieu Bermann intitulé Amours sur mesure. De l’auteur, on sait que c’est un jeune homme de trente ans, agrégé de lettres modernes. C’est donc un débutant qui d’emblée prend à bras le corps le thème de l’amour comme épicentre de son roman.

Je précise qu’amours est au pluriel dans le titre, cela a son importance. Le texte est bref et vif, il colle à ses personnages qui sont jeunes et utilisent les codes du langage actuel. Le lecteur aura ainsi quelques extraits de SMS. C’est la preuve de la contemporanéité du texte, la littérature ne doit pas être figée. Le roman est découpé en trois périodes qui se déroulent entre septembre 2010 et mai 2011. Les intrigues prennent place entre Montpellier et Paris. L’ épilogue prend place en mai 2011.

Ce roman, par-delà les histoires narrées interroge le couple, les relations affectives, sentimentales et sexuelles. Ici pas de jugement ou de morale. Chacun des personnages aime qui il veut, quand et comme cela lui plait. Certes, le narrateur est amoureux de Lisa, mais lorsque dans un train il croise le regard de Valentin, son cœur chavire. L’amour n’est pas exclusif. Dès l’incipit il indique qu’« ensemble, nous le sommes avec Lisa depuis suffisamment longtemps pour nous permettre de ne pas l’être au sens où l’entendent les gens. Certains diraient que nous formons un couple atypique ».

Entre Valentin et le narrateur, il n’y aura rien de vraiment charnel, malgré le désir intense, leur relation est autre, forte, puissante presque platonique. Lorsque Valentin rencontre un autre garçon Joram et devient son amant le narrateur souhaite avant tout le bonheur de Valentin et son épanouissement. Ce n’est pas la confusion des sentiments, juste une approche moderne des sentiments partagés. D’ailleurs l’amour implique-t-il nécessairement le sexe ? Les différents personnages n’ont pas tous le même point de vue sur cette question.

La fidélité apparaît dans ce texte comme une vieille vertu en perdition et pourtant les liens d’amour entre les personnages sont indéniablement existants et forts. Le monde virtuel, les réseaux sociaux, la drague facilitée par les applications pour smart phones sont présents. Que les modalités changent est certain, en revanche l’attention à l’autre, l’inquiétude, les chavirements du cœur et le ravissement procuré par l’amour restent éternels.

Le texte fait plusieurs fois référence à Hervé Guibert et au couple formé par Patti Smith et Robert Mapplethorpe. Dans les soirées entre les jeunes protagonistes, le jeu action ou vérité tient une place importante et leur permet de se connaître ou de réaliser leurs fantasmes.

Le roman dessine avec précision le paysage des différentes formes d’amours contemporaines. Aucun point de vue moral sur les choix et les attitudes des personnages, pas non plus d’introspection psychologique afin d’expliciter les orientations sexuelles des uns et des autres. Simplement, une description naturaliste de ce qui peut se passer dans les années 2010 entre des adultes consentants et à l’écoute de leurs désirs et pulsions. Cela m’a rappelé certains romans d’Ilan Duran Cohen où les personnages voguaient également au gré de leurs amours multiples.

Voilà, je vous ai donc parlé aujourd’hui d’Amours sur mesure de Mathieu Bermann paru aux éditions POL.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ClémentG 04/09/2016 18:28

Très bel article qui donne envie de découvrir ce roman