Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Revolusi

L'histoire passionnante et sans concession de l'Indonésie

L'histoire passionnante et sans concession de l'Indonésie

Aujourd’hui je vais évoquer Revolusi essai historique magistral de David Van Reybrouck. Le sous-titre est L’Indonésie et la naissance du monde moderne. Cet ouvrage paru en néerlandais en 2020 est à présent disponible en français.

Revolusi est un pavé de cinq cents pages (sans compter les annexes bibliographiques) qui propose une histoire complète et méconnue de l’Indonésie sur plusieurs siècles avec comme apogée la création de l’Indonésie contemporaine sous la houlette de Sukarno après la longue période des colonisations successives. Ce pays ne se résume pas à Java et Bali, c’est un archipel très étendu où la religion musulmane domine avec une incroyable richesse naturelle. L’histoire de Revolusi est à la fois centrée sur l’Indonésie et sur les Pays-Bas. David Van Reybrouck utilise la métaphore des ponts sur les bateaux pour illustrer les rapports de domination et de classe qui sont en jeu dans les différentes phases de cette histoire tourmentée. Il est également question du Japon, des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne et avant du Portugal et de l’Espagne. Cette histoire est inconnue en France et sans doute peu enseignée en Hollande ; lire cet ouvrage est stimulant et enrichissant. L’auteur a non seulement fait un travail d’historien en consultant les archives disponibles mais il s’est également rendu sur place dans de nombreuses iles et a recueilli des dizaines de témoignages sur les événements contemporains. Il a interviewé de nombreux octogénaires et nonagénaires qui ont vécu la colonisation hollandaise, la seconde guerre mondiale et l’invasion japonaise puis la libération chaotique du joug des colons. Ces hommes et ces femmes aux souvenirs intacts et précieux incarnent l’histoire en marche. L’Indonésie est stratégiquement située et a donc été l’enjeu de nombreuses conquêtes, c’est la terre des épices (girofle, muscade) ce qui explique aussi son attrait pour les Européens. Le style du récit est vivant, les chapitres sont chronologiques et permettent de bien mettre en exergue les principaux événements de cette histoire asiatique et mondiale. Les perspectives géographique, historique, politique, économique et géopolitique sont traitées avec moult détails. Les analyses proposées sont passionnantes en particulier sur le rôle de l’Indonésie lors de la conférence de Bandung avec l’émergence du concept de tiers monde. L’auteur établit des liens évidents entre les différents mouvements planétaires de libération du colonisateur et ses théories sont parfois en décalage avec les idées préconçues. Les chiffres sur les ravages de la colonisation et sur les centaines de milliers de morts indonésiens lors de la seconde guerre mondiale sont impressionnants. Cette période est en Europe vue à travers le prisme du nazisme, ici ce sont les japonais et les américains qui s’affrontent sur les terres indonésiennes qu’ils surexploitent. Le prix de l’indépendance à la fin de la décennie 1940 est très cher, sous une forme à peine subliminale les hollandais continuent à dominer. Cette passionnante histoire est celle universelle des rapports de force entre le nord et le sud.

Revolusi est un formidable livre, une somme accessible de connaissances bien expliquées. Cette histoire est épatante et douloureuse ; l’auteur s’est bien documenté et il raconte formidablement. Il est indéniable que l’il est attaché à ce pays et à sa population, son regard critique et objectif sur la colonisation et ses désordres est indispensable pour affronter en face les aspects les plus sombres de périodes récentes de l’histoire mondiale.

Voilà, je vous ai donc parlé de Revolusi de David Van Reybrouck paru aux éditions Actes Sud.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article