Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Dessous les roses

Le nouveau roman d'Olivier Adam au milieu de la rentrée littéraire 2022

Le nouveau roman d'Olivier Adam au milieu de la rentrée littéraire 2022

Aujourd’hui je vais évoquer Dessous les roses le nouveau roman d’Olivier Adam. Il est l’auteur d’une quinzaine de romans, ce sont sans doute les premiers opus comme A l’ouest ou Poids léger qui ont eu le plus de succès. J’avais un peu arrêté de le lire mais j’y reviens avec ce texte qui a pour objet la famille et ses déchirements. Ce thème n’est pas nouveau dans la littérature d’Adam.

Le roman est en réalité la trame d’une pièce de théâtre à quatre personnages principaux et un absent. Les scènes se déroulent en trois jours, dans la maison des parents. Une fratrie est réunie pour l’enterrement du père. Antoine et Claire sont déjà avec leur mère, ils ne savent pas si Paul viendra malgré les circonstances. Ce dernier est fâché avec son père depuis de nombreuses années et ne participe plus aux réunions de famille. Il est cinéaste et metteur en scène, son matériau fictionnel est inspiré de sa famille ce qui a provoqué de nombreuses disputes. Et puis il est homosexuel ce qui a pu contribuer à cette mise à l’écart en raison de l’appartenance à des milieux différents. Dans la soirée Paul débarque discrètement (il ne fait pas crisser le portail ni l’escalier de bois) et rejoint son frère et sa sœur. Il se mêle à leur dialogue tandis que la mère éprouvée dort. Son comportement, ses films et ses pièces insupportent Antoine, le fils cadet sensible qui a du mal à se poser en couple (il ne présente jamais ses amies à ses parents, il va presque par inadvertance avouer que sa compagne actuelle est enceinte). Il est très absorbé par son travail, ses collaborateurs comptent sur son retour rapide au bureau. Les retrouvailles fraternelles sont l’occasion de règlements de comptes et de découvertes de secrets dissimulés. Claire est l’aînée, elle est mariée à Stéphane et a deux enfants qui adoraient leur grand-père ; elle est infirmière, son couple est en péril : elle veut quitter son mari pour un chirurgien qui hésite lui-même à se séparer de son épouse. Antoine est venu seul mais force est de constater qu’il n’a jamais fait le deuil de son amour de jeunesse qui est restée sur place. La mort de son père lui remémore la découverte du corps suicidé du père de son ancienne copine. Antoine, Claire et Paul doivent se préparer aux funérailles qui seront mouvementées et agitées par un geste malheureux d’Antoine envers son cadet. La narration des deux premiers actes/jours est effectuée en alternance par Antoine et Claire tandis que Paul s’exprime lors de l’épilogue. Le deuil est douloureux pour chacun, la mort du père réactive des souvenirs, les enfants devenus grands se remémorent des instants ensemble. Ils regardent des albums photos, mentionnent des anecdotes, recomposent des images et rivalisent de souvenirs. Ils constatent également sans vouloir le reconnaitre que leur mère est affaiblie. D’ailleurs dans ses derniers instants de vie le père qui avait revu en catimini Paul lui avait demandé de veiller sur elle. Et d’éventuellement en cas de perte d’autonomie de l’aider à mourir selon sa volonté. Antoine et Claire sont outrés de cette rencontre dont ils n’ont pas été informés. Ils n’ont pas confiance en Paul, ils mettent en doute ses dires, ils ne sont jamais surs qu’il n’invente pas pour se donner le beau rôle. Le huis-clos est à couteau-tiré, chacun scrute l’autre, la confiance est la grande absente de ce moment autour des obsèques du père.

Dessous les roses est un texte choral, éloge de la famille disloquée. La famille est à la fois aimée et détestée, elle est le terreau de l’imagination d’un des protagonistes qui réinvente la réalité pour la sublimer ou la noircir. Olivier Adam s’inscrit dans une veine narrative connue, d’autres contemporains de façon plus ou moins romancée ont régulièrement traité ce thème.

Voilà, je vous ai donc parlé de Dessous les roses d’Olivier Adam paru aux éditions Flammarion.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article