Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

L'Enterrement de Serge

Un drôle de roman sur un enterrement un peu foiré

Un drôle de roman sur un enterrement un peu foiré

Aujourd’hui je vais évoquer L'Enterrement de Serge roman drôle de Stéphane Carlier. Ce texte souvent hilarant décrit la réunion de quelques personnes pour rendre un dernier hommage à Serge Blondeau mort en Bourgogne après une vie somme toute assez fade et banale.

Ledit Serge est mort à l’âge de soixante-quatre ans, le faire-part de décès ne peut pas paraître dans la presse pour cause de grève. A l’église pour la cérémonie autour du cercueil ils sont à peine une douzaine en comptant le prêtre et les employés des pompes funèbres : sa mère Gilberte, sa sœur Brigitte avec son mari Bernard et leur fille Garance, sa compagne Arlette plus quelques autres personnages qui au fil des chapitres seront présentés. Serge vivait dans un mobile home et était chauffeur de bus pour un EPHAD. Il avait peu de contact avec sa sœur et son beau-frère ; sa nièce ne connaissait pas grand-chose de sa vie. Ces quelques heures en famille vont être l’occasion de rappeler son passé de taulard et d’apprendre comment il a rencontré sa dulcinée désormais éplorée. L’enterrement doit avoir lieu à Tuzy un village à une centaine de kilomètres du Creusot. Brigitte est pressée de repartir en région parisienne afin de pouvoir retrouver son amant mais sa mère a annoncé qu’elle voulait faire une déclaration à la famille. Brigitte et Bernard sont persuadés qu’elle va leur faire donation de sa maison et qu’elle va partir s’installer dans son studio normand d’Houlgate. Leur cupidité maladive (Bernard veut solder une vieille dette de Serge auprès d’Arlette) est en alerte. Arrivé devant les portes du cimetière le convoi se retrouve face à des grilles closes. Romain et Jean-Pierre les conducteurs du fourgon se renseignent et apprennent que les fossoyeurs sont en grève et que la mise en terre doit être reportée au lendemain matin. Un hôtel en rénovation va les accueillir pour la soirée. Ces heures seront riches en rebondissements et en émotions. Gilberte fait son annonce qui sidère tout le monde puisqu’elle révèle son homosexualité et présente sa voisine comme sa compagne. Elle s’adresse ainsi à Brigitte incrédule : « j’aime les femmes, je les ai toujours aimées. Je te le dis pour que tu le saches, pas pour avoir ton avis. Que tu trouves ça sérieux ou non, que tu sois d’accord ou non, permets-moi de te dire, ma petite chérie, que c’est le dernier de mes soucis. » Seule sa petite-fille trouve cela cool, tandis que ses parents sont outrés et surtout voient s’éloigner un héritage par anticipation sur lequel ils fantasmaient déjà. L’un des croque-mort dépressif décide de prendre le corbillard pour aller chercher ses médicaments chez lui mais il s’endort sur la route. Son collègue est désespéré, il a rencontré une fille actrice dans une fête la veille et elle ne répond pas à ses textos et ses messages alors qu’il était persuadé d’avoir trouvé l’amour. Ce sont là quelques-uns des rebondissements de ces aventures rocambolesques.

L'Enterrement de Serge est un roman incisif et jubilatoire. Les petitesses et les bassesses humaines sont à l’œuvre autour du cercueil de cet homme disparu sans vraiment avoir marqué son existence. L’épilogue dix jours après son enterrement n’est pas l’aspect le plus réussi du roman qui se lit cependant avec délectation.

Voilà, je vous ai donc parlé de L'Enterrement de Serge de Stéphane Carlier paru aux éditions Le Cherche midi.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article