Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Ce qu'embrasser veut dire

Un essai de Jean-Claude Kaufmann sur le baiser

Un essai de Jean-Claude Kaufmann sur le baiser

Aujourd’hui je vais évoquer Ce qu'embrasser veut dire le nouvel essai de Jean-Claude Kaufmann. Le sous-titre est Raison, sexe et sentiments. Le sociologue est un explorateur et un décrypteur averti de la vie privée et de l’intimité de ses contemporains. Il a déjà publié de nombreux ouvrages sur la vie quotidienne, l’amour et le couple.

Avec cet opus Jean-Claude Kaufmann propose une histoire du baiser sur plusieurs siècles. Il ne procède pas à un recueil de données via une enquête spécifique, il se plonge dans les archives et reconstitue l’évolution sociale du sens du baiser. Il indique que les circonstances récentes avec la pandémie de Covid-19 et les injonctions à la mise en place de gestes barrières et de distanciation sociale sont à l’origine de sa réflexion. Au pic du confinement de 2020, les pouvoirs publics demandaient de minimiser les contacts sociaux et les gestes d’affection (serrage de main, embrassades, baisers). Le sociologue s’interroge sur l’impact de ces recommandations sur le déroulement de la vie sociale et la santé mentale de la population. Force est de reconnaitre que cette situation inattendue a bouleversé les vies et les préconisations n’ont pas toujours été suivies, le virtuel ne peut pas remplacer le lien réel. Ce qu'embrasser veut dire met l’accent sur l’évolution historique de la signification et du sens du baiser. Jadis, il s’agissait d’un geste politique et d’allégeance, une marque de soumission face au pouvoir (spirituel, religieux ou autoritaire). Par conséquent, à l’origine le baiser n’a pas de connotation amoureuse ou sentimentale. Comme l’indique l’auteur : « il semble bien qu’aujourd’hui le baiser n’ait plus grand-chose à voir avec la politique, il est désormais du domaine de l’intime, de l’amour, de la famille, de l’amitié. (...). Remonter dans l’histoire nous fait découvrir aussi bien des étrangetés. » Il ajoute qu’ : « à certaines époques, surtout en France, toutes sortes de baisers virevoltaient de mille manières. Baisers sociaux entre égaux et de construction d’une communauté, baisers de soumission au pouvoir, baisers de paix des chrétiens, baisers volés des fêtes de la jeunesse. » Bien entendu, aujourd’hui le baiser est associé au parcours amoureux, il constitue une étape importante de l’établissement d’une relation sentimentale. Le baiser n’a rien d’anodin, sans parole cet acte est signifiant et est un marqueur d’une relation. Le baiser a également un rôle sexuel et c’est pourquoi le virtuel ne peut se passer de ce contact des lèvres avec un corps. Jean-Claude Kaufmann précise qu’ : « il manque quelque chose quand une histoire s’éternise sans la proximité des corps. Les jeux, les confessions intimes ne sont pas tout. Le plaisir peut donc se transmettre par écrans interposés, mais pas la magie du toucher, des caresses, des baisers. » En sociologue il analyse les différents types de baisers et propose une catégorisation pour classer et comprendre ce qui est en jeu dans la construction (ou la rupture) d’une relation. Ainsi : « le baiser-ticket d’entrée est parfois donné comme on s’acquitte d’un préalable, sans trop s’investir dans cet instant particulier, ni prendre en compte ses qualités. » Pourtant, le baiser est cardinal et force est d’admettre qu’ : « un mauvais baiser sanctionne souvent l’arrêt brutal d’une relation. Plus d’une personne sur deux déclare avoir déjà mis fin à une histoire pour un baiser raté. (...). Quand les circonstances sont propices, un seul baiser peut changer une vie. »

Ce qu'embrasser veut dire est un texte intéressant et montre la pertinence du regard sociologique pour analyser les faits et gestes du quotidien. Comme le note l’auteur : « en quelques siècles les baisers qui soudaient le social sont devenus obscènes et ce monde a disparu. Ce fut le grand basculement, la longue transhumance des baisers vers les petits mondes de la vie privée. »

Voilà, je vous ai donc parlé de Ce qu'embrasser veut dire de Jean-Claude Kaufmann paru aux éditions Payot.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article