Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Voyage avec un âne dans les Cévennes

Le classique de Stevenson traversant les Cévennes avec Modestine

Le classique de Stevenson traversant les Cévennes avec Modestine

Aujourd’hui je vais évoquer Voyage avec un âne dans les Cévennes récit historique de Robert Louis Stevenson. L’auteur est écossais et il est l’un des précurseurs de la littérature de voyage. L’action de cette aventure en terre cévenole se déroule entre Le Monastiers sur Gazeille et Saint-Jean du Gard en début d’automne 1878.

Comme le titre l’indique le périple est accompli par Robert Louis Stevenson en compagnie de Modestine l’ânesse qu’il harnache et charge de ses bagages et provisions pour ce périple entre Velay, Gévaudan et Cévennes. Il raconte au jour le jour ses aventures et ses galères sur les chemins plus ou moins tracés. Pas de GPS ou de carte pour se déplacer, il doit compter sur la coopération parfois toute relative des locaux. L’apprivoisement du baudet nécessite quelques jours, au début il n’est pas facile de la diriger, Modestine est attirée par les herbes qui bordent la route. Muni d’un aiguillon le marcheur parvient à la faire avancer plus régulièrement. Voyage avec un âne dans les Cévennes est un témoignage littéraire sur cette France rurale et rude. Les habitants ne sont pas toujours cordiaux et aidant. Les éléments, pluie et vent, sont parfois ligués pour rendre la progression plus difficile. L’auteur est attentif à son environnement ; il décrit les paysages qu’il traverse, est sous le charme des régions parcourues à modeste allure. L’installation des bivouacs n’est pas toujours évidente, les journées sont longues et les forêts parfois dangereuses. Voici quelques exemples des descriptions géographiques : « les pentes étaient escarpées et variables. Des chênes s’accrochaient aux montagnes, solides, feuillus et touchés par l’automne de couleurs vives et lumineuses. Ici ou là, quelque ruisseau cascadait à droite ou à gauche jusqu’au bas d’un ravin aux roches rondes, blanches comme neige et chaotiques. (...). La route passait sous les châtaigniers et, bien que j’aperçusse quelques hameaux au-dessous de mes pieds dans la vallée et plusieurs habitations isolées de fermiers, la marche fut très solitaire tout l’après-midi et le soir s’amena promptement sous les arbres. (...). Je traversai la Mimente et pris vers le Sud, une sente raboteuse qui grimpait au flanc d’une montagne couverte d’un éboulis de pierres et de touffes de bruyères. Au faîte, selon la coutume du pays, la sente disparaissait. Je laissai mon ânesse brouter la bruyère et partis seul à la recherche d’une route. » Le marcheur écrivain à partir de Florac note que la religion change ce qui le ravit. Il écrit : « toutes ces personnes étaient des Protestants, - fait qui me plut au-delà de ce que j’en eusse attendu. Et ce qui me fit encore davantage plaisir, c’est que tous semblaient des gens simples et honnêtes. » Modestine est éreintée, elle semble incapable de poursuivre le chemin au-delà de Saint-Jean du Gard où son maitre décide de la vendre. Il constate attendri : « pendant douze jours nous avions été d’inséparables compagnons ; nous avions parcouru sur les hauteurs plus de cent vingt kilomètres, traversé plusieurs chaines de montagnes considérables, fait ensemble notre petit bonhomme de chemin avec nos six jambes par plus d’une route rocailleuse et plus d’une piste marécageuse. »

Voyage avec un âne dans les Cévennes est un petit livre devenu un classique. Plus d’un siècle après, le chemin de Stevenson est devenu le GR70 et est fréquenté par des randonneurs qui mettent leurs pas dans ceux de leur illustre prédécesseur. L’ouvrage reste un guide approprié qui documente bien les lieux traversés et les populations locales rencontrées avec la frontière entre catholiques et protestants.

Voilà, je vous ai donc parlé de Voyage avec un âne dans les Cévennes de Robert Louis Stevenson.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article