Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Patrick Dewaere A part ça la vie est belle

Une BD pour évoquer l'acteur Patrick Dewaere

Une BD pour évoquer l'acteur Patrick Dewaere

Aujourd’hui je vais évoquer Patrick Dewaere A part ça la vie est belle une bande dessinée en hommage à l’acteur tragiquement disparu. Ce récit intimiste illustre la carrière fulgurante et le désespoir immense de cet homme blessé et impulsif.

La première page de la BD met en scène le suicide de l’acteur, le 16 juillet 1982. Le dessin est sobre, le visage glabre face au miroir, sur le mur l’affiche du film Les valseuses, la carabine introduite dans la bouche ouverte puis la détonation. Ainsi prend fin à trente-cinq ans l’existence de Patrick Dewaere. C’est lui qui s’exprime dans ces pages et retrace son parcours avec sincérité et lucidité. Au-delà de son métier et des rencontres humaines et professionnelles il évoque sa famille et revient sur le secret autour de sa naissance. Premier trauma qui explique le choix de ses identités successives (il a débuté sous le nom de Patrick Maurin avant de devenir Dewaere). Deux fois il mentionne qu’il a été violé pendant son enfance, avec pudeur mais l’impact de cette scène sur sa vie est indéniable. Il se marie une première fois, puis devient père avec Miou-Miou. Il a commencé très jeune avec sa fratrie à participer à des films et des pièces de théâtre. Mais c’est au Café de la gare qu’il débute vraiment, il rencontre Coluche et Miou-Miou dans les années 1970. Il tourne en quelques années avec de très grands réalisateurs : Blier, Corneau, Boisset, Annaud, Miller, Téchiné. Pendant une décennie il est à l’affiche de nombreux longs métrages, son succès est immense. Plusieurs fois nommé aux Césars il ne décroche aucune récompense et est meurtri de cette non reconnaissance des gens du métier. Le récit met en scène son amitié tumultueuse et sa rivalité avec Gérard Depardieu qu’il appelle « le gros ». Lors de soirées chez Coluche il consomme avec excès des drogues. Le dessin permet en quelques vignettes de s’arrêter sur les principaux épisodes de cette vie brève mais intense. Les dernières pages de l’album imaginent un retour post mortem du protagoniste qui croise Depardieu et se remémore avec lui d’excellents souvenirs comme leur fugue incroyable lors du tournage des Valseuses, afin de profiter de leur liberté.

Patrick Dewaere A part ça la vie est belle est un hommage très réussi à ce personnage singulier. Le réalisme du graphisme, les couleurs sombres collent bien avec cet homme torturé. Il n’est pas besoin d’être cinéphile ou d’apprécier Patrick Dewaere pour reconnaitre l’intérêt de ce récit humain.

Voilà, je vous ai donc parlé de Patrick Dewaere A part ça la vie est belle de LF Bollée et Maran Hrachyan paru aux éditions Glénat.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article