Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

La mort en été

Recueil de nouvelles de l'écrivain japonais Yukio Mishima

Recueil de nouvelles de l'écrivain japonais Yukio Mishima

Aujourd’hui je vais évoquer La mort en été, nouvelles de Yukio Mishima, romancier japonais. Il est notamment l’auteur Des amours interdites. Il s’est suicidé rituellement en faisant seppuku ce qui résonne avec l’une des nouvelles.

La mort en été est un recueil de dix nouvelles. L’auteur réunit des histoires dont le lien principal est le thème de la mort. Avec ces textes Mishima propose un portrait d’une civilisation traditionnelle pas encore marquée par les avancées technologiques. Les valeurs comme la loyauté, le respect et l’humilité sont mises en exergue. La nouvelle qui donne son titre au livre raconte l’histoire tragique de la mort au bord de la mer de deux enfants confiés à leur tante pendant que leur mère se reposait et que le père était absent. Après le drame il rejoint son épouse mais l’empathie et les sentiments sont très mesurés. Tout est en demi-teinte, les non-dits et les tabous sont nombreux. Les différents personnages des nouvelles incarnent des archétypes de la société nippone traditionnelle. Les rôles sont très genrés, les femmes sont au service des hommes. Dans ces nouvelles Mishima évoque des geishas et leur place dans le Japon, les acteurs de kabuki et des soldats prêts au sacrifice. Voici un extrait de la magnifique nouvelle intitulée Patriotisme : « il y avait du sang partout. Le lieutenant y baignait jusqu’aux genoux et demeurait écrasé et sans forces, une main sur le sol. Une odeur âcre emplissait la pièce. Le lieutenant, tête ballottante, hoquetait sans fin et chaque hoquet ébranlait ses épaules. Il tenait toujours dans sa main droite la lame de son sabre, que repoussaient les intestins dont on voyait la pointe. » Dans ce récit le lecteur assiste médusé au seppuku d’un soldat qui n’accepte pas la défaite de son pays face à l’invasion et refuse d’obéir aux ordres. La seule alternative qui s’offre à lui est de s’éventrer au poignard et de perdre la vie pour éviter toute forme d’emprisonnement ou d’humiliation. Sa femme l’accompagne dans ce geste et s’ôte également la vie...

La mort en été rassemble des textes autour du deuil et de la mort. Les nouvelles sont inégales et ne touchent pas toutes le lecteur occidental peu familier des traditions japonaises. Le ton est mélancolique, l’écriture assez contemplative.

Voilà, je vous ai donc parlé de La mort en été de Yukio Mishima paru aux éditions Folio.

Couverture du récit autobiographique de Mishima Les amours interdites

Couverture du récit autobiographique de Mishima Les amours interdites

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article