Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Chems

Le nouveau roman de Johann Zarca dans l'enfer du sexe chimique

Le nouveau roman de Johann Zarca dans l'enfer du sexe chimique

Aujourd’hui je vais évoquer Chems de Johann Zarca. Il est notamment l’auteur de Paname Underground. Dans son nouvel opus il poursuit son exploration des marges, cette fois dans le monde de la dope et du sexe, dans un style brut et percutant. Le titre fait référence au chemical sex ou pratique du sexe sous l’influence de substances chimiques.

Ce roman met en scène Zède, jeune journaliste parisien trentenaire en charge de chroniquer les mouvements émergents et le Paris marginal. Pour sa nouvelle enquête il investigue sur les nouvelles formes de sexualité où drogue et plaisir se mêlent en quête de l’orgasme suprême. La première étape est sa rencontre avec Jérôme Dumont, ancienne gloire du milieu homo, gay barebaker qui a été stigmatisé pour ses comportements et est tombé dans l’oubli. Zède l’interviewe et l’utilise pour s’introduire dans les appartements où sont organisées les partouzes sous drogue de synthèse. Zède a une meuf espagnole Mia, un fils Aron et bientôt une fille à naitre Priscilla. Son enquête le conduit à tester les produits psychotropes illicites et les pratiques sexuelles associées. Il est hétéro mais pendant cette plongée dans l’enfer du sexe sans limite il essaye tout : il se fait fister, il suce, il encule à gogo, il se branle frénétiquement. Voici un extrait du récit d’une expérience : « Paola déterre sa main des entrailles de Jérôme et s’empare de mon sexe, le branle avec sa bouche. Je n’en peux plus, projeté dans un film de cul dont je suis le hardeur. De son autre main elle attrape mes couilles, me les malaxe. J’adore. Bordel, j’adore ! Je déjante à la limite d’exploser et tout cracher dans sa bouche de pute. (…). Sans réfléchir, je m’allonge sur le dos, lève les jambes et écarte les cuisses. Pas une once de honte ou d’appréhension ne me traverse, moi qui n’ai pourtant pas l’habitude de me soumettre comme ça. Elle se penche en avant, passe sa langue autour de mon trou avant de plonger dedans. Putain de putain ! Cette sensation… » Sous l’emprise des substances le plaisir est décuplé, les inhibitions sont relâchées. Le protagoniste ne vit plus que pour et par le sexe, la recherche du plaisir devient son obsession. Il couche avec des inconnus, n’a pas toujours le souvenir de ses actes, doute sur la prise de risque. Lors des descentes il peut vivre des bad trips et flipper. Chems est un roman qui peut mettre mal à l’aise, il décrit une réalité glauque et pourtant existante. Plusieurs pages sont de véritables vade-mecum avec la liste impressionnante des drogues et molécules disponibles en quelques clics sur le net avec livraison à domicile. Les NDS (nouvelles drogues de synthèses) ont des noms énigmatiques : 3-MMC, GBL, GHB, 4-MEC, NRG3, 4P, MDAI, poppers, MDPV, etc. Ces sigles sont signifiants pour les initiés ; selon la composition du cocktail ingéré les effets varient. Zède multiplie les expériences, son désir sexuel est décuplé il est drogué et addict tant aux produits qu’au sexe. Durant les semaines de son enquête il se désocialise, s’isole, néglige sa copine. Il s’immisce dans des partouzes, recherche des partenaires y compris tarifées. Ses parents s’inquiètent, il part quelques jours se désintoxiquer à Barcelone mais cela ne suffit pas. Il revient à Paris et replonge convulsivement. Rien ne l’arrête même pas la vidéo humiliante qui circule sur la toile. Son expérience va le conduire à accepter le slam (injection de drogue) pour tenter d’atteindre un nirvana merveilleux synonyme de déchéance et de risque pour la santé.

Chems est un roman documenté, une plongée dans des zones limites où le plaisir frôle la mort. La bestialité du sexe, la recherche du plaisir maximal est addictive. Cette lecture pour public averti est dérangeante, sans positionnement moral, les risques sont réels. L’association des drogues de synthèse et du sexe peut provoquer des ravages. Johann Zarca est une sorte de lanceur d’alerte bien informé sur un phénomène qui progressivement se répand de la communauté homosexuelle vers une population plus large.

Voilà, je vous ai donc parlé de Chems de Johann Zarca aux éditions Grasset.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article