Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Trop mignon!

Un essai stimulant et roboratif sur la mignonnerie

Un essai stimulant et roboratif sur la mignonnerie

Aujourd’hui je vais évoquer Trop mignon ! de Vincent Lavoie. Le sous-titre de ce bref essai est Mythologies du cute. Bien entendu, le titre fait référence aux formidables Mythologies de Roland Barthes. L’auteur réactualise la démarche du sémiologue et scrute la société contemporaine et ses élans d’enthousiasme disproportionnés vis-à-vis des animaux de compagnie, des nourrissons et des figurines nippones comme Pikachu.

Cette expression Trop mignon ! est employée avec emphase pour s’extasier sur des vidéos virales qui sont diffusées sur internet et les réseaux sociaux ou des images. Vincent Lavoie développe le concept de mignonnerie autour duquel il articule sa démonstration, exemples à l’appui. Dans ces pages délicieuses les chats sont les héros principaux de la quinzaine de courts chapitres. Même si le lecteur ne les connait pas (Happy cat, Surprised Kitty, Krazy Kat), il est guidé dans les méandres de la toile pour pouvoir les croiser. Des bébés joufflus et souriants leur tiennent compagnie dans la catégorie des mignons. Afin de proposer une explication rationnelle à l’engouement débordant pour ces animaux filmés dans tous types de situations parfois très improbables l’auteur évoque leurs traits physiques (tout en rondeur et en courbes suaves) qui contribuent à rendre ces chatons si mignons. En effet, il semble que l’attirance pour ces bêtes soit universelle et relève donc d’un invariant des préférences humaines associées à l’idée de cute ou de kawaii dans la culture japonaise. Cette fascination est digne d’une mythologie contemporaine avérée. Il est intéressant de constater que le dessin du fameux Mickey Mouse, la souris la plus célèbre de Walt Disney, a évolué progressivement ; les modifications, en particulier de la taille des yeux, ont contribué à accroitre le coefficient de sympathie, l’empathie provoquée par l’animal. Les travaux de Konrad Lorenz (dont Lavoie dénonce l’attirance pour l’idéologie nazie et la récupération dont il a pu être l’objet) et de Stephen Jay Gould (admirable vulgarisateur du darwinisme) sont avec pertinence convoqués par Vincent Lavoie. Sous un ton badin et léger Trop mignon ! est une réflexion passionnante sur l’obsession contemporaine pour la mignonnerie synonyme d’excès et de vacuité. L’auteur s’intéresse également à des dérives comme l’utilisation par les djihadistes de vidéos mettant en scène des massacres atroces sous le regard de chats adorables. L’attractivité pour le mignon est obsessionnelle, rares sont ceux qui résistent, même dans des situations paradoxales où le mignon dissimule l’odieux.

Trop mignon ! est un petit traité de sociologie philosophique, un décryptage des fascinations partagées à l’égard de ces formes, ces sons, ces couleurs qui témoignent de l’explosion de la mignonnerie.

Voilà, je vous ai donc parlé de Trop mignon ! de Vincent Lavoie paru aux éditions PUF.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article