Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Culture tout azimut

Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Vaticanum

Nouveau roman de José Rodrigues dos Santos au coeur de la papauté contemporaine

Nouveau roman de José Rodrigues dos Santos au coeur de la papauté contemporaine

Aujourd’hui ma chronique est consacrée à Vaticanum de José Rodrigues dos Santos. Ce journaliste et romancier portugais est auteur de best-sellers traduits dans de nombreux pays. Il s’empare de faits réels, se documente et publie des romans souvent addictifs. Vaticanum est un vrai thriller religio-financier. Avec pour protagoniste le pape et son entourage à la Curie.

Cette fois comme le titre l’indique l’action se déroule à Rome plus précisément au Vatican. Tomas Noronha, le fameux cryptanalyste et historien est sur place pour participer à des fouilles archéologiques sous la basilique Saint-Pierre. Il rencontre le pape qui lui confie son inquiétude par rapport à des prophéties qui pourraient signifier que François serait le dernier représentant du dieu catholique et prédisent le naufrage de Rome et de la chrétienté. Cette conversation est aussi l’occasion pour le pape d’affirmer sa volonté de faire le ménage au Saint-Siège où des pratiques peu recommandables semblent avoir cours.

Quelques heures plus tard, c’est le choc : l’enlèvement du pape François par des représentants de l’Etat Islamique est revendiqué, un ultimatum est lancé aux mécréants. Il sera exécuté le soir même à minuit. Branle-bas de combat, la police boucle le Vatican, la mobilisation est mondiale. Tomas Noronha qui croit avoir découvert des ossements  de Saint Pierre est détourné de sa recherche pour mener l’enquête. Le moindre détail peut compter. En particulier ce message enregistré par le pape et diffusé par les terroristes. Encore faut-il le décrypter dans un laps de temps cours. Aidé de la française Rauch qui travaille pour le Vatican il va peu à peu accumuler des indices. Le pape par un message codé le renvoi à des archives. Celles-ci sont la preuve irréfutable des magouilles du Vatican et des liens avec la mafia et certains politiciens troubles. Ceci corrobore ces mots du pape avant son kidnapping : « La vérité est que nous sommes entourés d’intérêts occultes et de gens qui jouent un double jeu. Les courtisans sont la lèpre de la papauté. A dire vrai, les seules personnes dans lesquelles j’ai véritablement confiance sont celles qui sont ici avec moi. (…) le cardinal Barboni (…) Mme Rauch. » Noronha découvre l’ampleur des malversations : « Les cardinaux de la curie vivent dans des appartements immenses et disposent d’automobiles extrêmement chères. C’est au financement de tout cela qu’est consacrée plus de la moitié des offrandes du denier de Pierre. Vous comprenez pourquoi ils ne veulent pas dire où va tout cet argent. Seule une petite partie est destinée aux pauvres. » Plus loin il ne peut que constater que : « Le Saint-Siège était décidément opaque, ce qui ne pouvait avoir qu’une seule explication : dissimuler ses turpitudes financières. » Bien entendu il faut conserver le suspense et ne rien dire du dénouement. Il est néanmoins possible d’ajouter que les faits narrés sont essentiellement réels, à l’exception de l’acte terroriste et des nombreux embrasements qui s’ensuivent qui sont fiction sans prémonition. Les grands thèmes qui sont sous-jacents dans les enquêtes sur la papauté sont réunis : fonds occultes, homosexualité des éminences (qui ici motivent d’abjects comportements en raison du chantage), cupidité, désintérêt pour le bien du prochain.

Le roman est trépidant, certes des passages sont un peu longs, l’auteur utilise parfois quelques facilités mais le plaisir de lecture est réel. Si la plupart des faits mentionnés sont connus (loge P2, scandale de la banque Ambrosiano, implication d’Andreoti dans des malversations), la juxtaposition de ces éléments accablants pour le Vatican dans une œuvre de fiction contribue au sentiment de révolte et d’indignation.

Voilà, je vous ai donc parlé de Vaticanum de José Rodrigues dos Santos paru aux éditions HC.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article