Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Culture tout azimut

Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Poulets grillés

Premier polar de Sophie Hénaff

Premier polar de Sophie Hénaff

Aujourd’hui ma chronique est consacrée à un drôle de polar intitulé Poulets grillés de Sophie Hénaff. Le roman commence ainsi : « la très brillante commissaire Capestan, étoile de sa génération, championne toutes catégories des ascensions fulgurantes, avait tiré une balle de trop. Depuis, elle avait été traduite devant le conseil de discipline, avait écopé de divers blâmes et de six mois de suspension administrative. » Anne Capestan est convoquée en plein été 2012 au 36 quai des Orfèvres par Buron son ex patron. Elle espère être réintégrée rapidement après sa période de mise à l’écart suite à la légitime défense revendiquée qui ressemble plutôt à une bavure. Malgré l’investigation approfondie de l’IGS et l’interrogatoire sans concession du capitaine Lebreton avec les conclusions peu flatteuses elle est convaincue de retrouver son poste.

En fait, le commissaire Buron lui propose de prendre la direction d’un service atypique. Elle sera à la tête d’une brigade d’une quarantaine de flics, mais pas n’importe lesquels. Ceux qui sont pressentis pour servir sous ses ordres constituent une sorte de cour des miracles de policiers plus ou moins déchus. C’est à eux que le titre du polar fait allusion. Le groupe est un rassemblement de cas sociaux et de déglingués : alcoolique, dilettante, chat noir, homo stigmatisé, scénariste en quête de notoriété. Bref, un placard doré à l’écart du siège de la police parisienne, près des Halles à deux pas de la place des Innocents. Capestan accepte l’offre et la mission confiée. Toutes les enquêtes non résolues seront rassemblées afin que les statistiques désastreuses de la police soient concentrées sur un seul service. En réalité, il lui est tacitement demandé discrétion et non action.

Quelques jours après cet entretien exprès elle rejoint les locaux de sa brigade où sont transférées les archives des dossiers en souffrance. Les collaborateurs ne se pressent pas à leur travail, mais il suffit des premiers pour que la patronne commence à donner des directives. Elle constitue des binômes et confie les cartons pour effectuer un tri initial. Torrez celui qui semble porter malheur à ses équipiers est associé à Capestan. Lebreton et Rosière travailleront ensemble. Deux affaires émergent avec des meurtres dont les responsables n’ont pas été identifiés ; les flics vont tenter de reprendre l’enquête. Capestan motive ses troupes et les incite à reprendre les enquêtes inachevées. Le naufrage d’un paquebot quelques années auparavant, parti de Floride a provoqué la mort de quelques français. Les plaintes déposées semblent avoir été négligées. Les flics reprennent contact avec les protagonistes. Les entretiens les stimulent, ils s’investissent pour faire la lumière sur ces affaires et comprendre le rôle joué par le jeune Gabriel. Les pièces du puzzle s’imbriquent progressivement. Le lecteur s’intéresse à ces pieds-nickelés attachants. Capestan ne respecte pas les consignes et ne craint pas de mettre en cause, à bon escient, un des hauts pontes de la PJ. La discrétion et la placardisation prévues ne sont pas au rendez-vous. La résolution tambour battant de ces vieilles énigmes lui vaudra sans doute de continuer à exercer son métier.

Ce polar est hilarant, les flics improbables parviennent à résoudre l’enquête et à faire advenir la vérité. Malgré leurs faiblesses et leurs failles ils font équipe et sont attachés à la grandeur de leur métier. Ces personnages de Poulets grillés seront sans doute reconnus pour leur compétence et pourront combler le lecteur dans de futures aventures parisiennes.

Voilà, je vous ai donc parlé de Poulets grillés de Sophie Hénaff paru au Livre de poche.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article