Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Culture tout azimut

Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Saint Valentin mon amour

Le dernier essai de Jean-Claude Kaufmann

Le dernier essai de Jean-Claude Kaufmann

Aujourd’hui ma chronique est consacrée au dernier essai de Jean-Claude Kaufmann intitulé Saint Valentin mon amour. Ce sociologue au crâne chauve et aux bacchantes proéminentes est familier d’enquêtes intimes originales qui lui permettent de s’intéresser pêle-mêle au couple, aux seins nus, à la répartition des tâches ménagères entre les sexes, aux fesses ou au contenu des sacs à main des femmes. A partir de ces thèmes il en analyse les enjeux sociologiques. Comme le titre l’indique, son nouvel essai porte sur la célébration amoureuse associée à la Saint Valentin, chaque 14 février. Ce phénomène sociétal constitue un rituel moderne ici décrypté. En quelques mots, l’auteur affirme que la Saint Valentin correspond à « des luttes et des insurrections contre l’ordre établi. Au nom de l’amour. Instaurant une fête d’abord rustique, voire un peu brutale. Puis inventant les nouveaux codes de la poésie et du sentiment. » Telle est la définition de ce moment hors norme.

L’ouvrage débute par un regard historique rétrospectif afin de comprendre l’origine de la célébration de la Saint Valentin. Le Carnaval avec ses manifestations exubérantes constitue l’ancêtre de la Saint Valentin. Lors de la disparition temporaire de la commémoration de cette date les ecclésiastes ont manifesté leur joie. Il est intéressant de suivre l’implantation et le développement de cette fête au fil des siècles. Il y a un passage initial de l’Europe au Nouveau monde puis un retour sur le vieux continent. Entre temps, la marchandisation et le consumérisme ont pris de l’ampleur. Ce qui est aujourd’hui souvent dénoncé prend ses racines il y a longtemps. Kaufmann précise que « traditionnellement centrée sur l’amour conjugal (voire la passion), elle s’élargit par ailleurs d’un coup aux relations sociales les plus diverses. »

Mais en réalité qu’est ce que la Saint Valentin ? Plusieurs réponses sont envisageables : fête des amoureux, fête du couple, fête de l’amitié ou encore fête de la rencontre amoureuse. La signification de la fête des amoureux est polysémique. En effet, elle peut impliquer la mise à distance des célibataires et autres solitaires. Si certains sont exaspérés par cette tradition devenue mercantile et ses dérives ils n’hésitent pas à la moquer volontiers. Pourtant, ailleurs c’est au contraire synonyme d’espoir de liberté. Il est ainsi passionnant de constater les élans vis-à-vis de cette fête aujourd’hui dans certains pays musulmans où les religieux aux commandes font en sorte d’interdire la visibilité de l’amour. Si elle s’universalise la Saint Valentin a néanmoins des particularités locales. Le Japon n’est pas la France, les Etats-Unis ne sont pas la Chine et selon les lieux la mise en scène de l’événement varie. De grandes catégories sont cependant identifiables pour le chercheur. La résistance en France est indéniable. Il est intéressant de noter que des contre soirées dites anti Saint Valentin sont en vogue. Les célibataires ne veulent pas se sentir exclus et proposent des alternatives ; après avoir été stigmatisés dans les années 1950 ils réinvestissent la Saint Valentin et se l’approprient en apportant les adaptations nécessaires. Ainsi se multiplient les soirées de Saint Valentin qui ne sont plus exclusivement réservées aux couples d’amoureux.

Comme le mentionne Kaufmann force est d’admettre que « les Etats-Unis restent la locomotive mondiale de la Saint Valentin. C’est dû en partie au fait que ce qui touche à l’argent est intégré aux fondements culturels du pays, mais aussi à ce que la fête tourne autant autour de l’amour que de l’amitié. Les enfants par exemple en sont largement partie prenante. » Ceci pourra surprendre les français habitués à associer la Saint Valentin à des dîners romantiques aux chandelles en tête à tête entre deux partenaires sentimentalement et charnellement liés. L’auteur explique que « la montée de l’intolérance envers la Saint Valentin provient de trois sphères qui, lorsqu’elles mettent leurs forces en commun, deviennent redoutables : les groupuscules radicaux (ou les prêcheurs isolés), les autorités religieuses et les autorités politiques. » Plusieurs exemples édifiants sont proposés et contribuent à porter un regard nouveau et attentif sur ce que peut représenter la Saint Valentin. En guise de conclusion le sociologue prévient : « ne laissez pas passer le 14 février sans rien faire. C’est un jour trop important, un jour pas comme les autres. Et observez ce qui se passe à travers la planète. Car le rouge, j’en suis sûr, finira par l’emporter. » La lecture de cette essai incite à réfléchir aux enjeux évidents et plus secrets de la Saint Valentin.

Voilà, je vous ai donc parlé de Saint Valentin mon amour de Jean-Claude Kaufmann paru aux éditions des Liens qui libèrent.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article