Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Culture tout azimut

Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Gorafi 2017

Le futur comme si vous y étiez

Le futur comme si vous y étiez

Aujourd’hui ma chronique est consacrée à un ouvrage humoristique intitulé Le Gorafi de l’année 2017. Il s’agit d’une parodie journalistique, le titre de ce pseudo journal est une anagramme d’un célèbre quotidien de droite. Sur le principe d’un almanach c’est une vision prospective, mois par mois, pour l’année à venir.

La structure est simple : des articles brefs qui, comme dans les vrais journaux, couvrent différents domaines : politique, société, sports, sciences, faits divers, politique internationale et l’indispensable horoscope. Tout est loufoque, à ne pas considérer au premier degré. La caricature est le trait dominant du bouquin avec toujours beaucoup d’humour. La plupart des nouvelles traitées sont très franco-centrées. Un tel projet éditorial montre que l’actualité est faite d’invariants (souvent sélectionnés par les journalistes ou les communicants) qui se répètent cycliquement. Il sera donc question ici d’élections, de chômage, de réussite au bac, de vacances, de rentrée scolaire, de résultats économiques et sportifs. Rien de très original.

Année présidentielle oblige, la politique intérieure occupe une place de choix dans cette projection vers le futur. Les articles ont été rédigés à l’automne 2016, donc au moment de la lecture certaines données ont évolué, mais ce n’est pas grave. Même si certains ont déjà été éliminés de la course à l’Elysée dans la réalité, les retrouver ici est drôle. Au début de l’année, les leaders des primaires sont omniprésents. Ce sont les traditionnels affrontements entre la droite, la gauche et Marine Le Pen. Mais en mai, après une fulgurante ascension, c’est l’homme qui a fait quelque chose de bien qui triomphe. En quelques mois, cet anonyme a gravi les échelons, il est parvenu au pouvoir suprême. Son programme est réaliste et courageux. Lui-même incarne parfaitement l’aspiration au renouveau du peuple français. Il distille dans les esprits un optimisme triomphant. Il prend les commandes du pays, met en musique son programme, redresse la situation de la France. Sa simplicité plait ; contrairement à son prédécesseur, en vrai président normal, il demeure étranger aux fastes du pouvoir. Ainsi, il passe trois jours de vacances estivales dans un hôtel formule 1 de Pontault-Combault. Il est proche du peuple. Cependant, après avoir nommé des ministres sur le seul critère de leur compétence et contribué à améliorer l’économie française, au bout de quelques mois il est acculé à la démission. Trop d’honnêteté et de résultats concrets devient insupportable à la vie du pays. Bien entendu, tout ceci n’est que fiction et parodie. A l’instar des horoscopes farfelus rien ne permet de croire ces articles dont le premier mérite est de faire sourire les lecteurs.

Ce genre d’ouvrage séduit d’autant plus que le lecteur connaît les personnages brocardés et moqués et qu’il peut mesurer la pertinence de la caricature. Ainsi, Ségolène Royal invente un nouveau néologisme avec « opportunitude », Emmanuel Macron renonce à la candidature pour ne pas s’abaisser à être élu par le peuple, Alain Juppé cherchant à séduire les jeunes se fait un piercing au téton. Afin d’illustrer le ton du Gorafi, voici pêle-mêle quelques chapeaux d’articles : « François Bayrou se présente sans programme pour éviter d’être catalogué trop à gauche ou trop à droite. (…) François Hollande affirme que faire quelque chose de bien est ‘plutôt de gauche’. (…) En plein meeting Jean-Luc Mélenchon mord un enfant pour apaiser sa colère. (…) Comme première mesure le ministre du travail va lire l’intégralité du code du travail. (…) A la sortie de l’ENA, les politiques devront désormais suivre un stage de déradicalisation. (…) L’absence de défauts du nouveau président responsable d’une baisse de 70% des discussions à la machine à café. (…) Faute de crédits, Arianespace maintenant sponsorisée par Fleury Michon. (…) Légalisation du cannabis : 300 000 dealers réclament un fonds d’urgence pour le reconversion. » Le lecteur doit accepter l’ironie et le second degré pour apprécier pleinement.

La lecture de ces courts articles est réjouissante, c’est un moment de détente garanti. La dérision, comme le rire sont des armes à manier avec intelligence. Il faut s’en régaler avec parcimonie et ne pas sombrer dans un poujadisme facile.

Voilà, je vous ai donc parlé du Gorafi de l’année 2017 paru aux éditions Flammarion.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article