Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Culture tout azimut

Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

Géographies de la mémoire

Un récit autobiographique de Philippe Le Guillou

Un récit autobiographique de Philippe Le Guillou

Aujourd’hui je vais vous parler du dernier récit de Philippe Le Guillou Géographies de la mémoire. D’abord quelques mots sur cet auteur quinquagénaire que je suis par intermittence depuis plusieurs années. Les romans de lui que j’ai lus m’ont souvent séduit par leur prose douce, l’atmosphère des lieux et les histoires qu’ils racontaient. Je citerai Les sept noms du peintre, Le pont des anges et Les années insulaires. Le récit que je vais évoquer est une sorte d’autobiographie dont le fil conducteur sont les lieux et les paysages qui ont touché l’auteur. Soit la Bretagne, Paris et Rome principalement. Ces mémoires ne sont donc pas construits chronologiquement mais suivent les routes d’un lieu de mémoire à un autre. Façon originale de parcourir l’enfance, l’adolescence, la jeunesse et l’âge adulte. Ce n’est pas une fiction.

Voici les toutes premières lignes du livre pour illustrer le style du récit. « Enfant, je passais des heures à dessiner des cartes. Au dos de rouleaux de papier peint abandonnés ou mis en réserve, au Faou, dans le grenier de Kerrod, je m’amusais à tracer les contours de la France, les côtes, les falaises, les grèves, les longues étendues sableuses, les reliefs aussi, les fleuves surtout, la ramification de leurs affluents tant était à cette époque, précise ma connaissance de réseau hydrographique français. Sans doute avais-je pour modèle les cartes de Vidal de La Blache qu’il nous était donné d’observer en classe, si belles avec le jeu des couleurs, le vert des bocages, le jaune fécond des plaines fertiles, toutes ces indications qui signalaient les greniers à blé, les glaciers, les vieilleries hercyniennes toutes rabotées, les landes, la nature des rivages, les fleuves et la trame des rivières qui les grossissaient. Ma vocation de géographe fut brève. »

De la Bretagne il est beaucoup question : le Faou, Brest, Rennes. Avec sa librairie et les deux sœurs libraires qui ont compté dans l’initiation littéraire de Le Guillou. Cet écrivain raconte ses influences et ses admirations. Dans ces pages le lecteur croise donc des romanciers célèbres : Julien Gracq, Michel Mohrt, Michel Tournier, Michel Déon, Patrick Grainville, Dominique Fernandez. Ce récit comme le titre l’indique est géographique, les lieux dialoguent entre eux et font naitre un joli paysage idéalisé. La rencontre avec le grand écrivain constitue un moment précieux, une sorte de graal pour incarner ses admirations. Ce sont dans les lieux des écrivains que les rencontres se produisent : ainsi à Saint-Florent le Vieil pour Julien Gracq, c’est une sorte de pèlerinage, un rituel.

Le récit est tout en retenue, loin de l’exhibitionnisme qui prévaut parfois, je pense par exemple à Christine Angot et à ses autofictions. Ici l’intimité de l’auteur n’est pas interrogée, on n’apprend rien de sa vie sentimentale, l’objet est plutôt de mettre l’accent sur ses passions littéraires qui, bien entendu, en transparence en révèlent beaucoup sur la vie de l’auteur. Le récit est organisé en six parties. Un thème très présent est celui de la religion catholique, du goût prononcé et tardif de l’auteur pour assister à la messe. L’éducation reçue transparait ici. Il y a de belles pages sur l’église Saint-Eustache et son organiste. Les portraits de ses grands-pères sont empreints d’attachement. La lecture pourra être complétée par celle des Lieux de mémoire de Pierre Nora.

Voilà, je vous ai parlé de Géographies de la mémoire de Philippe Le Guillou paru chez Gallimard.

Des cartes classiques de Vidal de Lablache
Des cartes classiques de Vidal de Lablache

Des cartes classiques de Vidal de Lablache

Le Faou, où l'enfance de l'auteur

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article