Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Culture tout azimut

Culture tout azimut

Ce blog Culture tout azimut vous propose des articles sur des livres récemment lus. Les lecteurs sont invités à partager leurs points de vue.

La vallée tueuse

Roman enquête de Frank Westerman : passionnant

Roman enquête de Frank Westerman : passionnant

Aujourd’hui je vais évoquer un roman de Frank Westerman, journaliste néerlandais. La vallée tueuse, s’inspire de faits réels. L’auteur a déjà effectué un premier reportage sur place au Cameroun et il y revient plus de 20 ans après. Ce livre est une analyse précise accompagnée d’une méthodique et méticuleuse déconstruction.

Il a recours a un procédé littéraire intéressant : l’histoire est racontée selon trois points de vue complémentaires (scientifique, religieux et mythologique). Les perspectives sont parfois antagonistes et contradictoires mais se complètent finalement. Le lecteur qui ne lirait qu’une des parties n’aurait qu’une vision parcellaire et tronquée. Le narrateur se met lui même en scène, l’histoire qu’il raconte est l’évocation de sa propre enquête journalistique. Il y a donc interférence entre la réalité et la fiction.

Le point de départ se situe dans la vallée de Nyos au Cameroun. Sur le site internet de l’Union Européenne qui soutient sur place des actions de développement on peut lire que « dans la nuit du 21 aout 1986, dans une région montagneuse du nord ouest du Cameroun, l’explosion soudaine du Lac Nyos, d’origine volcanique, libère plus d’un kilomètre cube de gaz carbonique dans l’air. La dispersion du gaz toxique dans les vallées environnantes provoque le décès de plus de 1 700 personnes et décime le bétail des villages alentours dans un rayon de plus de 15 kilomètres. Cette tragédie marquera brutalement la région et ses habitants pour des années. » Ceci est une version officielle et scientifique de la catastrophe. Frank Westerman va donc interroger les faits et les protagonistes directs et indirects des événements. Il se rend sur les lieux afin de confronter plusieurs versions. Les faits sont simples et incontestés. Cette nuit-là des humains et des animaux sont morts par centaines. Il y a eu quelques survivants, mais peu de témoins. Ce qui est plus compliqué ce sont les explications de cette tragédie meurtrière. Le genre de drame qui fait la une de l’actualité pendant quelques jours, le temps de communiquer de lourds bilans avec de nombreux morts, puis qui tombe dans l’oubli collectif.

Rapidement deux hypothèses scientifiques s’affrontent pour proposer une explication rationnelle. Les vulcanologues sont irréconciliables, leurs rivalités sont grandes. Parmi eux, Haroun Tazieff, personnage iconoclaste engagé en politique. Il est alors ministre et ne fait pas l’unanimité. On croise Claude Allègre, le futur ministre, qui est le patron de Tazieff et a dû le contredire précédemment lors de sa décision de non évacuation des populations après des éruptions volcaniques aux Antilles. L’enquête révèle dans les belles pages consacrées à Tazieff des pans tabous de sa vie. Le lecteur découvre ainsi l’existence d’un fils adultérin longtemps caché. Au final, où est la vérité scientifique ?

Des légendes et des rumeurs naissent autour de cette étrange explosion. Ainsi, quel est le rôle d’Israël ? Des essais d’armes ne seraient-ils pas à l’origine de l’explosion meurtrière ? L’interdiction totale de la vallée à toute la population étaye cette hypothèse. Et si des armes létales avaient été mises au point et testées dans la région. Cela peut paraître des fadaises, mais l’enquête montre que ce n’est pas totalement farfelu.

Le journaliste devient une sorte d’ethnologue qui cherche à savoir ce que les dieux locaux ont voulu révéler à travers cette catastrophe. Les opinions s’opposent, entrainant le lecteur dans l’incertitude. La religion catholique et les missionnaires apportent leur propre explication. Le mystère et l’inexpliqué rationnellement sont le terreau fertile de toutes les élucubrations. Mais attention à ne pas avoir une vision européo-centrée qui qualifierait hâtivement les interprétations locales de farfelues, ridicules ou primitives.

La construction de ce roman est réussie, le lecteur est tenu en haleine, il est au Cameroun, il tente de faire la part des choses entre les différentes perspectives. L’auteur ne cherche pas à privilégier une hypothèse par rapport à l’autre. Il confronte les opinions et laisse le lecteur élaborer ses propres convictions.

Voilà, je vous ai parlé de La vallée tueuse de Frank Westerman paru aux éditions Christian Bourgois.

Quelques photos de volcan à Sumatra avec émanations de soufre
Quelques photos de volcan à Sumatra avec émanations de soufre
Quelques photos de volcan à Sumatra avec émanations de soufre
Quelques photos de volcan à Sumatra avec émanations de soufre

Quelques photos de volcan à Sumatra avec émanations de soufre

Cameroun, lac Nyos au coeur de cette vallée

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article